Jérôme Flache

 Le RENOUVEAU à GAUCHE 

Elections législatives
11 et 18 juin 2017
5ème circonscription de Côte d'Or

Tout d’abord, je remercie les citoyens qui m’ont accordé leur vote, qui m’ont fait confiance pour les représenter.

Je remercie également toutes celles et ceux qui m’ont soutenu au cours de la campagne. Le groupe constitué à cette occasion et les échanges qui ont eu lieu montrent que l’intérêt collectif et le lien social sont des valeurs d’avenir.

Les résultats du premier tour des élections législatives dans la 5ème circonscription de Côte d’Or et plus largement en France sont décevants.
La participation est très faible et les votes sont en partie le contrecoup des élections présidentielles, sans la diversité de vues dont nous avons besoin.

La démocratie repose sur un fragile équilibre entre les différents pouvoirs législatif, judiciaire, exécutif. J’espère de tous mes vœux que nos futurs députés sauront garder à l’esprit qu’ils ont fait allégeance aux citoyens, non pas à un parti, encore moins à un Président. Notre représentation doit être forte et constructive, à l’écoute des diversités de nos territoires.

Il faut maintenant choisir au 2ème tour celui des deux candidats restants qui semble le plus apte à représenter notre circonscription. Ce choix n’est pas spontané du fait de la confusion entretenue au gouvernement où LREM et LR cohabitent.

Trois mesures essentielles sont ignorées par le programme de LREM : la réforme bancaire, la taxe sur les transactions financières et la lutte contre l'évasion fiscale. C'est une faute politique face aux tensions qui minent notre société.

Leur mise en œuvre est un préalable à plus de justice sociale par la réduction des écarts de revenus et le développement de PMEs créatrices d’emplois non délocalisables. Ces mesures aideront aussi à prévenir les futures crises financières.

Malgré ces divergences, il ne faut pas perdre de vue la priorité : choisir le représentant le plus capable d’être un député crédible et efficace, dans notre circonscription et à l’Assemblée nationale.

Je fais le choix d’apporter dimanche prochain 18 juin mon suffrage à Didier Paris.
J’attends de M. Paris qu’il fasse preuve du discernement nécessaire lorsqu’il faudra défendre non pas des intérêts partisans ou corporatistes mais l'intérêt collectif de nos territoires.

 

Après les élections, il nous faudra refonder notre espace politique en repartant de la base, c’est-à-dire en permettant aux citoyens de débattre et structurer les outils politiques qui nous permettront de prendre part aux décisions.
Notre démocratie a besoin de citoyens qui s’intéressent à la République, qui participent à la vie politique et aux élections.

C’est à nous de décider de l’avenir que nous donnerons à nos collectivités, à la France et à l’Europe.

signature


 

Actualités

Commentaires

N’hésitez pas à m’envoyer vos commentaires et suggestions via le formulaire ci-dessous :
 

Contact